comment fabriquer son beurre

L’emballage est le composant clé pour correctement préserver du beurre, emballez-le normalement dans un emballage fermé, et mettez-le au réfrigérateur à l’abri de l’air et de la lumière. pour augmenter la durée de conservation de votre beurre, salez-le ! un beurre salé se garde à température ambiante durant bien 3 jours et au minimum 8 semaines au réfrigérateur.

Riz au lait, pommes et caramel au beurre salé

comment fabriquer son beurrePénurie ou fausse pénurie, là n’est pas le débat, maintenant on essayer à faire du beurre habitation en s’amusant, c’est drôle, facile, et bluffant ! le beurre est obtenu à partir de crème liquide complète, que l’on agite ou fouette pendant une quinzaine de minutes, jusqu’à ce que les particules de beurre se séparent du eliquide, le petit lait. ensuite on filtre l’ensemble, on rince à l’eau froide, on ajoute si on préfère de la fleur de sel et hop, on a du bon beurre habitation . regardez de quelle manière ça se déroule en vidéo !

Et voilà ! ouf, sauvée. je me souviens avoir fait mon sain beurre une fois lorsque je travaillais à la ferme de mcgill university et que mon lait était gratuit. je récoltais ma crème régulièrement et la gardais au congélateur jusqu’à ce que j’en ai suffisamment. pas génial mon beurre mais un expérience et un tout petit début de savoir faire.

Pour l’anecdote, les grecs et les romains détestaient le beurre qu’ils considéraient comme un aliment de barbare inculte. les romains préféraient s’en servir comme cosmétique en crème esthétique . c’était la cellulite du pauvre à l’époque où on préférait le lard, le saindoux et l’huile d’olive, c’est la raison pour laquelle on préfère l’alimentation à l’huile d’olive pour nice et ses alentours .

un bon beurre est gras et onctueux, il a une odeur faible et une saveur appréciable rappelant la noisette fraîche. quand on le coupe, il ne s’émiette pas, et ne présente ni marbrures, ni gouttelettes de petit-lait. selon la qualité du lait ou de la crème utilisé, votre beurre sera assez goûteux. la qualité de votre beurre dépendra également de la période, de la nourriture de la vache. .,

La naissance du beurre : il s’agit de battre vigoureusement la crème pour réunir les globules graisseux et faire naître le beurre. Sur une autre problématique mais dans notre site, lire comment apprendre à être responsable. de coutume la crème était battue dans un appareil spécifique appelé baratte. mais à défaut, vous pouvez vous servir d’un robot avec un disque émulsionneur à chantilly ou équipé d’un fouet plat à deux branches, et laisser tourner l’installation 1 à 2 minutes avec la crème. ou bien verser la crème dans un réservoir et la battre énergiquement au fouet électrique (quelques minutes ) ou manuel (jusqu’à une vingtaine de minutes en moyenne avec beaucoup pour l’  » huile de coude  » ), comme pour faire une chantilly, ou par tout autre moyen permettant une agitation énergique de la matière 1ère (par exemple en secouant la crème dans un pot ou dans une bouteille en matière plastique (par exemple une petite bouteille d’eau, car avec une grande bouteille il faut plus d’huile de coude ! lorsque le beurre sera séparé du babeurre dans la bouteille, vous devrez couper celle-là en deux pour partir le beurre ) . cette agitation fait exploser les globules de matière grasse contenus dans la crème. observez l’évolution de votre mixture, la formation d’une mousse, de petits granulés de beurre qui vont se souder les uns aux autres et la division de la préparation en deux parties : d’un arôme un liquide blanc : le babeurre ou petit-lait, et de l’autre, les grains de beurre plus jaunes qui s’agglomèrent et flottent et composent une masse plus dense .

Riz au lait, pommes et caramel au beurre salé

comment fabriquer son beurre photo 2. autrefois, le beurre était souvent produit dans les foyers. après avoir séparé la crème du lait, la fabrication du beurre à partir cette crème est envisageable . vous pouvez faire l’expérience de produire votre beurre , mais cette préparation prend du temps et est peu rentable. vous pouvez expérimenter la réalisation de beurre pour de multiples raisons : le contentement de l’avoir fait vous-même ou pour l’expliquer aux petits ou en cas de pénurie de beurre les circonstances d’hygiène doivent être rigoureuses pour cette conception ménagère. le beurre se fabrique depuis la crème fraîche (intégrale : c’est-à-dire avec un minimum de 30 % de matières grasses ) issue du lait de vache, plutôt cru (par ex. de la crème fraîche fluide en briquette ) . ne choisissez pas une crème allégée, ni une crème additionnée de gélifiants. la crème doit être préalablement sortie du réfrigérateur depuis une ou deux heures. la fabrication se passe en plusieurs phases :

Contrairement aux techniques des professionnels, cette recette de beurre ne commence pas grâce au lait, mais directement avec de la crème. ce qui vous enlèvera l’étape de l’écrémage, difficile à reproduire chez soi reste donc à trouver une crème bien conforme . pour cela, il faut choisir une crème liquide complète, c’est-à-dire qui contient entre 30 à 40% de matière grasse.

Pour finir la conception du beurre, les céréales de beurre sont rassemblés. si le beurre est ferme il est directement malaxé (s’il est mou, laissez-le reposer quelques heures au réfrigérateur avant de la malaxer ) . malaxez le beurre pour recevoir une texture lisse. formez une motte ou moulez votre beurre dans un moule à beurre, un ravier ou un autre moule. placez votre beurre au frais. le beurre peut être salé. ajoutez, si vous le souhaitez, de la fleur de sel ou du sel fin de guérande ou de l’himalaya par ex. à raison de presque 3 % de sel. vous pouvez aussi agrémenter votre beurre avec des herbes comme l’ail des ours, de l’ail et du persil, ou des algues en paillettes.

Il est possible d’employer de la crème crue, non pasteurisée,  afin d’avoir du beurre cru. cette matière grasse ne se conserve pas très longtemps, mais est plus pleine d’ goût. dans tous les cas, il est recommandé d’employer une vraie crème ne contenant pas de carraghénane ou d’autres gélifiants ajoutés, explique chef simon.

Il est aussi possible d’employer un batteur électrique. certains cuisiniers moins athlètes proposent même de verser le litre de crème liquide directement dans un blender puis de le laisser tourner jusqu’à ce que le beurre apparaisse . une technique qui ne devrait pas faire les yeux doux aux puristes bretons et normands.

retrouvez ma recette de beurre habitation . de la crème fraîche, un blender et le tour est joué : un incontestable bon beurre fait-maison ! je mets des guillemets à la dénomination  » beurre « , car le vrai beurre ne se fait pas avec un mixeur. je propose maintenant une solution au véritable beurre de baratte frais, même si rien ne remplacera celui de nos maîtres artisans français !

3Egoutter et placer le beurre dans un torchon

comment fabriquer son beurre photo 3Testez d’abord la composition culinaire pour une petite quantité de beurre. cette composition culinaire de base permet déjà de jouir de en moyenne 62 g. de beurre fait habitation (par briquette de 20 cl. de crème fraîche ) . vous pourrez ensuite, si vous êtes contents, doubler les quantités d’ingrédients pour obtenir un beurre plus volumineux. mais notez que le beurre fait habitation ne se conserve pas plus de quelques jours. d’où l’intérêt de ne pas en faire trop à la fois.

Lorsque les grains de beurre sont bien séparés du liquide, ils sont égouttés. le babeurre est évacué dans l’évier ou mieux récupéré dans un pot car il peut être conservé pour une autre utilisation (par exemple comme ingrédient liquide pour la fabrication d’un pain ou d’une pâte à blinis, à pancakes, à galettes, à gaufres ) . vous pouvez par exemple verser l’élaboration dans un fin tamis ou un asiatiques, ou dans un filtre à café, placé au-dessus d’un bol pour retirer le babeurre. les grains restés au fond de la passoire, seront ensuite lavés dans un bol, à l’eau vraie et froide. cette opération permet l’évacuation des restes de babeurre, vous le remarquerez à l’eau qui se trouble et blanchit. egouttez et rincez plusieurs fois (au moins trois fois ) avec une eau évidente et froide. le rinçage est accompli quand l’eau du bol reste pratiquement transparente. ce rinçage à l’eau favorise une meilleure conservation du beurre. egouttez bien votre beurre.

Il est temps d’égoutter et de presser votre beurre dans un chinois ou sur un tamis. il faut ensuite extraire l’ensemble grasse et la mettre dans un torchon. encore un peu d’effort, en pressant les extrémités du torchon pour faire sortir le restant de lait. et hop  ! le beurre est prêt à consommer dès que vous le voyez apparaître à travers le torchon.

conception du beurre fait habitation commencez par verser la crème dans un large récipient . fermez hermétiquement la boîte, et ensuite secouez-la de manière énergique durant 10 minutes. au bout de ces quelques minutes, vous allez ressentir une légère modification de la texture de la crème à l’intérieur du récipient . À ce stade, vous pouvez continuer de secouer à la main jusqu’à recevoir du beurre. ou bien, pour ne pas gaspiller de l’énergie, transvasez la préparation dans un robot. battez alors la crème par cycle de vélocité toutes les 30 secondes. au bout de 5 minutes, le beurre et le petit lait se sont séparés. récupérez alors le beurre. pressez et rincez à l’eau fraîche. pour terminer, salez légèrement votre beurre.

– les beurres parfumés qui diffèrent par un ingrédient ajouté après la conception, par exemple : tous les beurres salés cités ci-dessus, mais aussi beurre aux noix, beurre d’anchois, beurre d’escargot, beurre d’estragon, beurre de lavande, beurre de moutarde, beurre de paprika, beurre de poivrons, beurre de roquefort, beurre maître d’hôtel, beurre meunière, beurre ravigote, etc.