comment fabriquer la lessive

Merci francesca pour ce retour d’expérience que je partage en (petite ) partie. néanmoins, votre message inclus des erreurs. je lave aussi bien le linge robuste comme délicat avec des cristaux de soude (st-marc ) + savon. ca n’endommage pas spécialement ni les matières, ni les couleurs, et en plus ça décrasse toute la canalisation de la machine. si votre lessive durcissait, ce n’était pas à cause du bicarbonate de soude mais parce qu’il avait trop de savon et pas assez d’eau. ou qu’il comportait de la glycérine (à honnir dans nos méthodes culinaires maison ) . la recette qui reste liquide n’est pas due au vinaigre ! c’est une question de proportions avec l’eau. rien de plus. en effet, bicarbonate de soude et vinaigre donnent de l’eau salée . donc, c’est un peu du gâchis mais l’eau salée, c’est mieux que rien. (ajoutée au savon, évidemment ) . enfin, restez serein : tous les produits que vous avez énumérés sont  » top écolo  » . il n’existe pas de soude dans le bicarbonate de soude car pour son appellation, soude = sodium = sel. a ne pas confondre avec la soude caustique, par exemple. rien à voir. pour n’importe quelle lessive bio qui rendrait le linge un peu gris à la longue, il faut rajouter du percabonate de sodium (1 ou 2 cuil. ) dans le bac à lessive et/ou dans ‘celui d’eau de javel’ avec un peu d’eau. c’  » est un blanchissant bio de la famille de l’oxygéné. il marche aussi très bien pour blanchir les éviers, lavabos, etc. enfin bref, y’a un très grand nombre de personnes en ce lieu qui déterminent des méthodes culinaires difficiles sur 2 jours ou avec pleins d’ingrédients ou font des déductions bizarres et qui à un moment, sont satisfaites de leur lessive. c’est le principal !

Comment faire sa lessive maison

comment fabriquer la lessiveNe soyez pas effrayée par les diverses consistances que votre lessive prendra à mesure que vous la fabriquerez. elle sera tantôt liquide, tantôt résistante ou bien visqueuse. il vous faudra juste empêcher qu’elle se déphase (en gros, que les ingrédients se séparent ) . surveillez la donc de près durant sa conception et pensez à se servir d’ vos muscles . elle finira par se stabiliser. vous ne regretterez pas ces efforts car votre linge sera entièrement lavé et vous ferez de vraies économies sur cet article . quant à l’utilisation, c’est simple  : vous utiliserez votre lessive comme une lessive traditionnel . c’est à dire dans les mêmes quantités. voilà pourquoi il est conseillé de maintenir votre vieux bouchon doseur. si vous désirez que votre lessive soit parfaite, secouez la avant chaque utilisation.

Tiens le figaro reprend mes études concernant la aisance de conception de lessive et son prix grotesque pour autant d’efficacité que l’industrielle proposée en supermarché quand je pense qu’on me raillait à gogo dans les commentaires, nous y voilà nous y voilà à ce que beaucoup ont besoin de cette solution pour pouvoir laver leur vêtements dans la précarité et pour beaucoup d’autres éponger leurs crédits je savais bien que je finirai par rire le dernier et en plus je peux rire encore plus bruyamment que tous mes railleurs réunis ^^. Sur un autre sujet mais toujours dans la même catégorie, lire ce dossier relatif

Le savon d’alep est moins rencontré que le savon de marseille, mais il est tout autant efficiente ! il est constitué d’huile d’olive, d’huile de baies ou de feuilles de laurier et de soude, et excellent pour réaliser une lessive habitation biologique. pour cette composition culinaire pouvez changer le savon d’alep par du savon sombre, très doux pour la peau et particulièrement recommandé aux peaux allergiques. ingrédients pour fabriquer 1l de lessive (30 lavages à peu près )   :  . – un savon d’alep entier (bio plutôt, cela vous coûtera à peu près 5 € le savon de 200g ) . – des cristaux de soude qui dégraissent, détachent et sont en plus anti-bactériens. la composition culinaire de la lessive au savon d’alep : . • râper 50g de savon;. • faire cuire 1 litre d’eau dans une grande marmite;. • hors du feu, faire s’effacer les copeaux de savon avec 50g de cristaux de soude (à partir de 2 € le kg ) ;. • bien mélanger le tout jusqu’à intégrale dissolution en utilisant un mixeur plongeant si besoin : le mixe doit être bien homogène;. • laisser rafraîchir et ensuite verser dans un pot en verre avec l’aide d’un entonnoir. ajouter une dose de ce mixe dans votre machine pour une lessive hypoallergénique 100% naturelle et super efficiente contre les tâches !

Je suis en accord avec (en partie ) eyles : bicarbonate + vinaigre = eau chère . ces 2 éléments s’annulent. attention, je ne critique pas ! je rappelle juste une petite base de chimie. personnellement, je finis ma lessive en un seul coup avec juste du savon rapé et de l’eau dans une casserole. je laisse uniquement tiédir et transvase dans le flacon en ajoutant de l’eau froide . remuer. puis à chaque lessive, je rajoute un peu de bicarbonate de soude dans le bac à lessive. et du vinaigre dans le bac adoucissant. en outre, pour l’avoir essayé 50 fois, les huiles essentielles dans la lessive ou dans le bac à lessive (ou dans le vinaigre de l’adoucissant ) partent totalement au lavage . il est problématique de méprendre les huiles essentielles qui requièrent énormément et énormément de motifs fleuris pour la distillation. attention, je ne critique pas ! je finis juste part de mon expérience .

Je sors d’une semaine de stage chez un réparateur d’électro-ménager qui m’a donné enormement de recommandations pour allonger la durée de vie de ma machine à laver. tout particulièrement deux choses importantes : surtout pas trop de lessive ! . et la deuxième chose c’était : surtout laver chaud une fois chaque mois (90° ) pour retirer tous les résidus de lessive qui bloquent ou qui attaquent les joints. j’ai aussi compris pourquoi les machines d’aujourd’hui ont des cycles beaucoup plus longs, et pourquoi c’est mieux pour l’environnement : . -> cycle court (à l’époque ! ) = beaucoup d’eau d’un coup, donc il faut beaucoup de lessive, et une épaisse pompe pour faire tourner le tout donc beaucoup d’électricité consommée. -> cycle long d’aujourd’hui : on lave dans très peu d’eau (mais on doit donc laver + longtemps ), donc on met beaucoup moins de lessive (car elle est moins diluée ) et on a une petite pompe pour faire tourner le tout, donc même si elle fonctionne + longtemps elle consommera moins d’électricité à l’arrivée. (ce qu’on nomme  » cycle court  » sur nos machines d’aujourd’hui se fait aussi avec peu d’eau, c’est pour çela que ça concerne en l’occurence le linge pas trop sale. ) . c’est un peu hors-sujet mais j’espère que ça en intéressera certain (e ) s. pour finir sur la lessive : avant tout mettre moins de lessive (2 cuillères à soupe max pour celles du commerce ), et privilégier la lessive écologique (et laver bien chaud de temps à autre pour éviter que tout soit bouché ! )

Lessive liquide aux copeaux de Savon de Marseille 1L

comment fabriquer la lessive photo 2Je indique malheureusement que les recettes de cuisines  » maison  » continuent de mélanger bicarbonate et vinaigre cela créé une réaction qui donne simplement de l’eau, du gaz carbonique et de l’acétate de sodium qui n’a aucun pouvoir nettoyant ou autre (nahco3 (aq ) [bicarbonate] + ch3cooh (aq ) [vinaigre] —> co2 (g ) [gaz carbonique] + h2o (l ) [eau] + ch3coona (aq ) [acétate de sodium] ) si on supprime le vinaigre à cette lessive maison, cela permettra au bicarbonate de bien agir, d’enlever les mauvaises odeurs tout particulièrement . le vinaigre sera mis comme adoucissant seul il permettra d’enlever des dépôts potentiels de bicarbonate et de  » décalcariser  » l’eau de rinçage. le vêtements n’aura pas l’odeur du vinaigre ce mixe inefficace a la vie dure

Je n’ai pas encore fabriquer ma lessive, je vais essayer, mais avec un bouchon de lessive  » arbre vert « , je accomplis humidifier le coton clair dans un bain  » lessive+percarbonate  » à l’eau bouillante et le mets en machine quand c’est tiède et la mets à tourner à 40° avec boule à billes et une boule magnétique

cycle court (à l’époque ! ) = beaucoup d’eau d’un coup, donc il faut beaucoup de lessive, et une grosse pompe pour faire tourner le tout donc beaucoup d’électricité consommée. -> cycle long d’aujourd’hui : on lave dans très peu d’eau (mais on doit donc laver + longtemps ), donc on met beaucoup moins de lessive (puisqu’elle est moins diluée ) et on a une petite pompe pour faire tourner le tout, donc même si elle fonctionne + longtemps elle consommera moins d’électricité à l’arrivée. (ce qu’on appelle  » cycle court  » sur nos machines d’aujourd’hui se fait aussi avec peu d’eau, c’est pour ça que ça concerne plutôt le linge pas trop sale. ) . c’est un peu hors-sujet mais j’espère que ça en intéressera certain (e ) s. pour conclure sur la lessive : avant tout mettre moins de lessive (2 cuillères à soupe max pour celles du commerce ), et privilégier la lessive écologique (et laver bien chaud une fois de temps en temps pour éviter que tout soit bouché ! )  » /> cycle court (à l’époque ! ) = beaucoup d’eau d’un coup, donc il faut beaucoup de lessive, et une grosse pompe pour faire tourner le tout donc beaucoup d’électricité consommée. -> cycle long d’aujourd’hui : on lave dans très peu d’eau (mais on doit donc laver + longtemps ), donc on met beaucoup moins de lessive (puisqu’elle est moins diluée ) et on a une petite pompe pour faire tourner le tout, donc même si elle marche + longtemps elle consommera moins d’électricité à l’arrivée. (ce qu’on appelle  » cycle court  » sur nos machines d’aujourd’hui se fait aussi avec peu d’eau, c’est pour ça que ça concerne plutôt le vêtements pas trop sale. ) . c’est un peu hors-sujet mais j’espère que ça en intéressera certain (e ) s. pour de faire une conclusion sur la lessive : avant tout mettre moins de lessive (2 cuillères à soupe max pour celles du commerce ), et privilégier la lessive saint (et laver bien chaud une fois de temps en temps pour empêcher que tout soit bouché ! )  » /> cette composition culinaire est particulièrement à la portée de tous  : dès la première tentative, la lessive est réussie et prête à l’emploi  ! À partir de cette composition culinaire de base, vous pouvez ensuite laisser libre cours à votre imagination et personnaliser votre lessive. vous pouvez tout particulièrement la aromatiser en rajoutant quelques gouttes d’huile essentielle – citron, lavande – une fois refroidie.

 » formes  » ? merci le guide du idéal petit chimiste des castors juniors ! . un bicarbonate et un hydroxyde, çà n’a rien à voir du tout. bicarbonate de sodium et acide, ensemble, ca est inutile pas à grand chose . le bicarbonate pour faire la lessive. le vinaigre avec un peu d’huile pour faire le rinçage.

Merci francesca. peux tu nous donner les proportions en : eau + savon en paillettes + bicarbonate de soude + vinaigre clair + huiles ? . et aussi la quantité que tu mets dans ta machine à laver. ma lessive  » habitation  » durcit particulièrement trop entre 2 machines et j’ai crainte de ne pas en mettre assez

Merci francesca pour ce come back d’expérience que je partage en (petite ) partie. néanmoins, votre message comprend des erreurs. je lave aussi bien le linge solide comme délicat avec des cristaux de soude (st-marc ) + savon. ca n’endommage pas spécialement ni les tissus, ni les couleurs, et en plus ça décrasse toute la canalisation de la machine. si votre lessive durcissait, ce n’était pas à cause du bicarbonate mais parce qu’il avait trop de savon et pas assez d’eau. ou qu’il comportait de la glycérine (à honnir dans nos méthodes culinaires habitation ) . la recette qui reste liquide n’est pas due au vinaigre ! c’est une question de proportions avec l’eau. rien de plus. en effet, bicarbonate et vinaigre donnent de l’eau salée . donc, c’est un peu du gâchis mais l’eau salée, c’est mieux que rien. (ajoutée au savon, évidemment ) . pour finir, soyez rassurés : tous les produits que vous avez cités sont  » haut écolo  » . il n’y a pas de soude dans le bicarbonate car pour son appellation, soude = sodium = sel. a ne pas confondre avec la soude caustique, par exemple. rien à voir. pour n’importe quelle lessive qui rendrait le linge un peu gris à la longue, il faut rajouter du percabonate de sodium (1 ou 2 cuil. ) dans le bac à lessive et/ou dans ‘celui d’eau de javel’ avec un peu d’eau. c’  » est un blanchissant de la famille de l’oxygéné. il marche aussi parfaitement pour blanchir les éviers, lavabos, etc. pour finir bref, y’a plein de personnes maintenant qui déterminent des méthodes culinaires compliquées sur 2 jours ou avec pleins d’ingrédients ou font des déductions bizarres et qui à un moment, sont satisfaites de leur lessive. c’est le principal !

Faire sa lessive soi-même, un premier pas vers l’autonomie

comment fabriquer la lessive photo 3Lorsqu’on utilise une lessive écologique, mieux vaut l’accompagner d’un adoucissant naturel ! voici 2 recettes culinaires très faciles à réaliser, composé de d’ingrédients qu’on a toujours dans son buffet : le bicarbonate qui rend le linge plus souple, et le vinaigre clair pour agir contre le calcaire. et pour retrouver le bonheur d’un linge parfumé, pensez aux composés ! . pour un simple adoucissant composé de de vinaigre clair, vous pouvez utiliser la composition culinaire suivante : . • versez 600 ml de vinaigre clair dans bidon récupéré. • pour aromatiser le linge, ajouter quelques gouttes d’huile indispensable de tea tree ou de lavande, ou toute autre huile indispensable incolore. • bien secouer avant chaque application, et ajouter bouchon dans le compartiment adapté de votre machine à laver, comme vous le faites couramment ! . pour un assouplissant maison sans amidon, mélangez  :  . • 1 tasse de bicarbonate, . • 1 tasse de vinaigre clair d’alcool, . • 2 tasses d’eau, . • quelques gouttes d’huile indispensable incolore pour aromatiser . bien mixer avant d’utiliser l’assouplissant à chaque lessive. .

Pour les plus précautionneuses, il est envisageable de préparer trois lessives différentes : une pour le linge traditionnel (cette recette-là ), une pour le linge de maison clair (tu y mettras + de vinaigre clair et + de bicarbonate ), et une pour le linge délicat (tu y mettras au contraire – de vinaigre et – de bicarbonate ) ;

Effectivement le bicarbonate de soude de sodium et l’acide acétique du vinaigre se neutralisent en donnant de l’acétate de sodium dont je ne connais pas l’utilité dans une lessive. maintenant il faut connaître la taux en bicarbonate de soude et en vinaigre pour pouvoir dire ce que apportera le produit de la réaction, soit acide (vinaigre dominant ), soit classsique (bicarbonate de soude dominant ) . il me paraît que le bicarbonate de soude devrait dominer pour acquérir la dissolution des corps graisseux existants dans le linge . idem pour le mélange cendre/eau qui au démarrage offre principalement de l’hydroxyde de potassium (koh ) lequel avec le temps absorbe le gaz carbonique ambiant pour se modifier en carbonate de potassium. le tout est de savoir quelle quantité de produit il ne faut pas dépasser, sinon le linge finira en charpie très assez vite à démarrer par les fibres naturelles . tout est question de dosage, de chaleur, et de durée de lavage . le vinaigre est idéal au rinçage pour faire disparaitre le calcaire sur le linge et dans les circuits électronique .

Je n’ai pas encore fabriquer ma lessive, je vais tenter, mais avec un bouchon de lessive  » arbre de couleur verte « , je fais tremper le coton clair dans un bain  » lessive+percarbonate  » à l’eau bouillante et le mets en machine quand c’est tiède et la mets à tourner à 40° avec boule à billes et une boule magnétique

Notre lessive liquide prête à l’emploi est élaborée à partir des copeaux de savon de marseille crées au sein de notre savonnerie de famille de salon-de-provence, selon une recette inchangée à compter de 4 générations. a base d’huiles 100% végétales, nos copeaux de savon de marseille sont cuits en chaudron, selon la technique classique marseillaise. nous vousaucune caractéristique