comment fabriquer kebab

De toutes façons la texture de la viande de mouton n’est pas adéquat pour faire du débit alors je ne m’étonne pas en lisant cet génial article. c’est bien problématique, la viande d’agneau est très bonne ! il faut aussi différencier le mouton de l’agneau; les problèmes d’odeur et goût fort, de gras et fragilité (noirceur due à l’oxydation ) sont d’autant plus l’apanage du mouton que de l’agneau. on tombe aussi plus aisément sur du bas de gamme. j’ai déjà mangé un kebab agneau sur rouen, mais j’ai peur que le restaurant n’existe plus, sinon ce sera l’occasion d’une chronique nouvelle. par contre ce kebab ne contenait pas de la viande en lamelles, mais des gros morceaux au grill. il faudrait une mention spéciale ‘agneeau/mouton’ dans les chroniques éventuellement

La viande de kebab, veau, dinde, boeuf… et l’agneau

comment fabriquer kebabIl y a bientôt deux ans, je m’étais arrêtée dans un kebab derrière montparnasse avant de prendre mon train. il était à l’agneau croustillant, épicé, divin, ! ! ! et toutefois je suis une française sans aucunes souches turques, algérienne, ou grecque ! (pour faire référence à votre article ) . à partir de, je rêve d’y retourner, mais j’arrive trop tard, donc je file prendre mon train. conséquemment, maintenant sur bordeaux, je cherche et re recherche ce type de kebabs. avec cet article, je perd espoir concernant bordeaux, et je me dis qu’en 2 ans, celui de paris a dû fermé ou changer de broches désespérant.

De plus en plus le kebab cherche à gagner ses lettres de noblesse et de grands chefs essaient d’en fournir une version  de qualité  avec des produits bien choisis ou d’origine biologique (pain maison, viande de boucher, sauce maison,  etc. Sur une autre idée mais au sein de la même catégorie, lire cette page similaire. ) [21]. comme déjà observé à new york, plusieurs observateurs font la prédiction que le kebab va devenir d’avantage un article qui monte en gamme à l’image du hamburger il y a quelques années[22].

Il provient du verbe ottoman döndurmek (tourner ) et kebab (viande rôtie ) . a l’origine, le döner kebab est composé de mouton, viande favorite des ottomans pour lesquels rien n’était perdu puisqu’ils utilisaient l’énorme bite graisseuse de l’animal pour cuisiner ou produire des chandelles. il y en a la trace à istanbul au siècle de soliman le magnifique (le xvie ), selon l’historien robert mantran qui décrit ces fines tranches de mouton qui ont rôti en tournant devant un feu de braise appelées deuner kebab, également évoqués par plusieurs voyageurs orientalistes du xviiie.

Le kebab se base, à la base, sur la façon de cuisiner les bovins d’agneau. l’utilisation de la broche remonterait au moyen-âge et se retrouve dans différentes cultures culinaires, de l’inde à la turquie. en france, le mot désigne également les brasseries, les bovins et un sandwich particulier. le dôner kebab, tel qu’on le connaît actuellement, reviendrait au ottoman mehmet aygün, qui l’aurait inventé en 1971. il est constitué de pain (ou d’une galette ), de crudités, de viande, de sauce et plus récemment de frites.

Je vois pas trop l’intérêt d’une mention spéciale ‘agneau’ vu qu’on décrit déjà les bovins dans les chroniqueset je pense pas que ce soit particulièrement une viande qui va être souvent chroniquée : (. et contrairement à kebabiste, je suis pour qu’il y ait plus de kebabs avec agneau ! les sushis sont un art très mal maitrisé, surtout au niveau du poisson frais, et pourtant il y en a en tout lieu . après c’est sûr, qu’il y a les bons et les moins bons, mais ça c’est pas une question de viande, en l’occurence de connaissances et volonté (qualité et quantité en l’occurence que profit et bénéfice ) .

Autres variétés de kebabs

comment fabriquer kebab photo 2Le döner kebab est servi dans un pain cercle ottoman, un pain entier ou un demi-pain pour le kebab  classique , mais l’est souvent aussi dans un dürüm ou une pita, voire dans une baguette. il est en particulier garni de salade verte, de tomates et d’oignons bien que d’autres crudités puissent s’y ajouter . plusieurs condiments peuvent l’accompagner. l’une des plus courantes est la sauce claire, une sorte de sauce au sésame (tahina ) assez épicée. on trouve aussi la sauce samouraï, la sauce petit cocktail, la sauce mayonnaise, la harissa, le tzatzíki, le ketchup, la moutarde, la sauce barbecue ou la sauce andalouse. chaque sauce peut être relevée par l’ajout de pul biber, du piment rouge en flocons.

A partir des années 2010, le sandwich se démocratise grandement à toutes les classes sociales, et devient l’un des sandwichs les plus consommés par les français, en particulier chez les jeunes et les élèves . un certain nombre de restos kebabs  » haut-de-gamme  » voient également le jour, exposant des sandwich sensiblement plus onéreux que les kebabs  » classiques  » et préparés à base d’ingrédients de qualité, parfois qui provient l’agriculture biologique. ces kebabs, souvent placés dans les quartiers branchés des très grandes villes, sont à destination d’une clientèle en l’occurence citadine, plutôt aisée et bourgeoise-bohème[10]. en banlieue et parmi les ados, le kebab devient moins prisé et se retrouve grandement concurrencé par le tacos français[11].

C’est dire combien les turcs les plus puristes s’agacent de ce que le monde entier réduise le döner kebab à un sandwich dans le meilleur des cas à base de tomates, salade, oignons, sauce au yaourt et à l’ail dans un pain rond croustillant, au pire à un méli-mélo d’ingrédients multiples et variés dans une poche de pain spongieuse.

En région parisienne, le kebab est souvent nommé familièrement sandwich grec, voire même grec. cette appellation erronée – et pratiquement inconnue dans les autres régions de france – trouve son origine dans irruption, dans la décennie 80, de vendeurs grecs de gyros (spécialité grecque très près du kebab mais à base de pain pita ), dans le 5ème arrondissement de paris (quartier latin, rue de la huchette, rue mouffetard ), qui furent les premiers à commercialiser ce genre de sandwichs à destination de la population à la fois étudiante et de vacances propre à cet arrondissement. par la suite, lorsque les kebabs germano-turcs proprement dit firent leur apparition dans toute la région parisienne dans les années 1990, principalement tenus par des maghrébins, le mot grec subsista dans le langage commun, y compris parmi les restaurateurs eux-mêmes, qui n’hésitent pas à indiquer grec sur leurs plats . [9]

A bursa, le restaurant du grand-père iskender y a toujours. il est le rendez-vous de tous ceux qui veulent manger un iskender kebab, une des nombreuses variantes faite de fines lamelles de mouton rôti, couchées non pas dans un pain pide mais sur des morceaux de pain pide et couverts de sauce tomate, de poivrons verts, le tout arrosé de beurre réchauffant ainsi dans certains cas que de yoghourt mélangé à de la sauce.

Il y a 20 ans dans ma ville il y avait un seul kebab et c’était de l’agneau, j’y allais de temps en temps, et et ensuite une fois on m’a dit ‘a non l’agneau c’est plus que le samedi, du coup j’y allais moins souvent mais que le samedi, et et ensuite une fois on m’a dit ‘bah non y a trop de problèmes sanitaires, on en fait que de temps en temps lorsque l’on trouve des broches’, j’allais donc voir de temps en temps mais y en avait jamais, et et ensuite un beau jour il l’on enlevé du menu du coup ça fait 10 ans que je suis pas retourné dans ce kebab par contre maintenant y a au moins 30 kebab dans la zone géographique, mais pas un pour mettre sur le marché de l’agneau ou du mouton (j’adore le mouton personnel )

Astuces comment fabriquer kebab

comment fabriquer kebab photo 3Les restos présentant des kebabs à emporter sont devenus communs dans beaucoup de régions européennes. ils se sont surtout répandus à partir des années 1990, d’abord dans les grandes villes à forte composante immigrée et puis petit à petit ailleurs. en france, en suisse, au royaume-uni, en belgique ou aussi aux pays-bas, une importante part des restos vifs sont désormais des kebabs. à compter de la fin des années 2000, on note une forte augmentation de ce type de restauration en asie, tout spécialement au japon.

Avec la mort de celui-ci à berlin le 26 octobre de l’année 2013, le polémique s’anime. car au royaume-uni, c’est 4 ans plus rapidement qu’ont été vus les premiers döner kebab, selon le guardian . et en allemagne, un certain mahmut aygun en aurait revendiqué la paternité il y a longtemps .

la majorité des gens assimilent le kebab au mouton et à la viande d’agneau. mais que retrouve-t-on particulièrement sur les broches de nos snacks ? de quoi est composée la viande de nos kebabs aujourd’hui ? . l’idée reçue est par conséquent que le kebab est composé avec de la viande d’agneau, et pourtant, en interrogeant divers kebabs, on s’aperçoit qu’elle est alors véritablement rare : sur une vingtaine de snacks pris de façon aléatoire, nous n’en avons trouvé aucun qui vendait encore des kebabs à base d’agneau ! . ou est passé l’agneau, pourquoi a-t-il disparu ? . la viande d’agneau était utilisée traditionnellement en turquie pour façonner les brochettes kebab, puis ensuite le sandwich du même nom, mais petit à petit, avec l’internationalisation du plat et l’industrialisation de le métier, la viande s’est transformée . le goût et l’odeur de l’agneau auraient été jugés trop forts par le client occidental qui préfère des viandes au caractère de saveurs moins fort. retrouvez donc aujourd’hui quasi seulement du veau et de la dinde dans nos sandwichs. . osman, gérant d’un snack dans le 18ème arrondissement de paris, nous explique que  » l’agneau ça n’existe plus, c’est trop cher, ca sent fort, et la viande noircit très rapidement à la prise de contact de l’air, ce n’est pas bon pour le commerce, car le client à l’impression que l’hygiène et la fraîcheur laissent à désirer !  » . la plupart des grossistes de broches de kebabs congelées ne proposent même plus de viande d’agneau à la vente : des broches 100% veau, 100% dinde, mixte (mixe dinde-veau, de temps en temps boeuf ), à base de morceaux ou en version hachée, mais l’agneau n’est plus dans le catalogue, sous aucune forme. . le de qualité de la broche est aujourd’hui le 100% veau, et les snacks utilisant ce type de broche ne sont en général pas peu fiers de l’annoncer : c’est un bon argument de cession auprès du consommateur ! la viande de dinde ou poulet, quant à elle, est moins chère et considérée comme moins qualitative, car souvent plus grasse. alors, est-il encore possible de rencontrer un kebab  » atypique  » constitué uniquement de viande d’agneau ? . oui ! il faut trouver le snack qui ne se apporte pas chez un grossiste, mais qui fabrique sa broche tous les matinées lui-même, à l’ancienne . c’est votre seul espoir d’avoir le goût atypique du kebab. mais ceux-ci à toute épreuve, artisans du kebab, se font de plus en plus rare, alors si vous en connaissez encore un, foncez tant qu’il est encore temps ! . .

Pour manger un veritable kebab fait maison, je dit bien  » fait maison « , avec de l’agneau et du poulet, ou du veau, ou dinde, selon le kebab du jour ! . je decoupe moi meme ma viande, la marine et l’épice moi meme, et la fait cuire moi meme, avec une sauce a la menthe et au yaourt, mache et roquette, tomates cerise mmmmmmmm ! ! . ca donne faim hein ! ! . j’ouvre mon poid-lourd kebab, au mois de sept. sur la region gard (30 ) je suis boucher/cuisinier et je vais revolutionner le kebab et faire découvrir aux plus jeunes ce qu’est un incontestable kebab ! . grâce au gout grâce au pain maison ! oui monsieur !

En europe, une recherche scientifique suspecte une liaison possible entre du phosphore contenu dans les kébabs et des virus cardiovasculaires. les députés européens de la commission de la santé veulent interdire l’utilisation des phosphates dans les bovins de kebab, utilisées comme additifs alimentaires, pour la conservation de la viande[6]. bfmtv rappelle qu’une étude étasunienne, publiée en 2013, soulève le lien entre les plans minceur alimentaires riches en phosphore et l’accroissement de la mortalité aux États-unis[7]. certains partis vues comme le parti socialiste ou le parti de couleur verte européen,  jugeant le phosphore sain pour la santé ,  ont déjà dit leur véto  si une demande d’interdiction était proposée au parlement européen[8].