comment cuisiner sans viande

Quand on est en panne d’idées, on détourne les plats à base de viande. on se réapproprie les méthodes de cuisine où les protéines animales peuvent être facilement remplacées. on accommode facilement des lasagnes avec du tofu, des champignons poêlés ou des galettes de graines émiettées. on n’oublie pas le couscous avec des légumes, des épices, un bouillon parfumé… on teste les confections végétales qui imitent la viande, comme les steaks de seitan, à base en terme de protéines de blé, dont la texture rappelle le bœuf et qu’on sert avec des légumes.  

Réenchanter un repas sans viande

comment cuisiner sans viandeIl est aujourd’hui tenu que dès le début après les excès de tabac et d’alcool réunis, la surconsommation de produits carnés est le 2eme outil vecteur de mortalité forte . réduire notre consommation de viande préserverait donc la santé et, d’après une étude de oms, pourrait améliorer notre espérance de vie en très bonne forme .

La viande est un aliment faible en vitamines, exceptée la vitamine b12 ; elle est également faible en glucide et dépourvue de fibres alimentaires, énormément importantes pour la transit intestinal. la viande étant déjà des crudités muté par des animaux en chair comestible, elle entre plus rapidement en putréfaction et sécrète donc des toxines néfastes pour notre santé.

De manière générale, absorption de viande et de sous produits bêtes est abusive dans notre pays et dans une grande partie des pays développés. il y a un s., absorption de viande était de 50 grammes par personne et par 24h . nous en mangeons aujourd’hui près de 300 g. or un régime hypra carné peut avoir des conséquences graves pour la santé. consommer 300 g de viande par 24h revient à absorber soixante dix à 80 g de substances grasses animale saturées bénéfiques au cancer et représente 300 à 700 mg de cholestérol selon les morceaux choisis .

N’oublions pas qu’avec un bœuf, il est envisageable d’effectuer 1500 diner, alors qu’avec les protéines qui ont servi à nourrir la bœuf, on aurait pu anticiper 18000 diner … et si l’on réduisait notre consommation de viande de 10%, nous pourrions préserve plusieurs centaines de milliers de personnes de la malnutrition.

Pour économiser du temps, surtout au début, lorsque vous n’avez pas particulièrement l’habitude de tous ces nouveaux produits et qu’il vous est encore dur de visualiser à quoi peut ressembler une semaine de déjeuner sans viande ni poisson, je ne saurai trop vous conseiller de spécifier vos idées de menus avant de faire votre liste de courses. cela vous permettra de dérouler très aisément cette liste tout au long de la semaine, sans stresser à l’idée de ne pas savoir quoi préparer, mais sans vous gêner non plus d’écouter vos idées et d’adapter le récapitulatif aux fruits et légumes disponibles le jour où vous ferez vos achats .

Un lundi sans viande avec une recette végétarienne de pizza grillée

comment cuisiner sans viande photo 2L‘exemple de la pomme de terre ! . pour se gaver sans viande, la pomme de terre fait parfaitement l’affaire. en plus d’être un bijou nutritionnel, ce féculent peut être employé dans quasiment toutes les méthodes culinaires . on mijote un succulent gratin de gnocchis au four, un bon gratin dauphinois ou bien encore une savoureuse purée. par ailleurs les nutritionnistes recommandent de manger des féculents à chaque repas .

Mais on ne plaisante pas avec l’équilibre alimentaire, et il ne s’agirait nullement de faire l’impasse sur les protéines. Sur une autre idée mais au sein de notre plateforme, lire comment cuisiner jumeau boeuf. végétales, cette fois ! ni les féculents par ailleurs, car le risque de fringale de minuit, non merci. pour un plat du , sans viande et ô combien beaux, pourquoi ne pas se laisser tentée par une part de quiche aux légumes du soleil et à la féta, un risotto végétarien aux épinards, un egg boat au poivron et mozzarella, un wok de tofu aux petits légumes, ou bien une omelette vite faite aux champignons, trés facilement ?

Je découvre ce site à compter de hier, j’aime ! ! . j’ai pris la décision de changer mon alimentation (épaisse prise de conscience ) . moins de viande, moins de lait, plus de local et de bio . bref manger autrement. en plus d’être très appréciable, ce site est idéal pour m’aider à débuter ! . merci 🙂

Pour éviter un plat sans viande trop ennuyeux, on soigne son assaisonnement. bien vu le miso ou le parmesan, qui contiennent le même type d’acides aminés que les protéines animales. haut aussi le citron confit, la sauce soja, les aromates, le piment, les herbes fraîches, les huiles goûteuses (sésame grillé par exemple ) qui donnent du peps aux préparations . génial aussi, le gomasio (sel de sésame ) qui aide à saler avec plus de modération, et le ferment de bière qui donne des vitamines b avec un fin petit goût fromagé. on se fait plaisir en enrichissant de noix de cajou ou en saupoudrant de paillettes d’algues un riz sauté aux légumes, bien vu aussi d’arroser sa salade de lentilles de jus de citron.

J’ai pris une décision : j’arrête les courses en grandes surfaces . Ce qui veut dire manger différemment, mais plus de façon saine ! je vais aller faire mes courses en boutique bio, je sais que c’est un peu plus cher mais la santé n’a pas de prix, et en plus à la hauteur gustative y a pas de comparaison ! ! ! alors merci pour votre site qui me guide pour ce arrivée, j’ai bien aimé les idées pour remplacer les bovins !

Merci pour tous ces recommandations et ces alternatives ingénieuses. ici on a eu une grosse prise de conscience sur la nécessité de manger convenablement et sainement, surtout avec nos loulous (3 ) qui grandissent. par conséquent on tente de les sensibiliser à ce qui nous tient à coeur : du , du peu élégant, peu de sucres et de substances grasses au risque de passer pour des extraterrestres auprès de nos proches ! . je voulais savoir si d’après toi, cléa, nous pouvons congeler aussi les tartes. type les parts qui demeurent sur la table. sinon moi aussi, je suis preneuse de tous recommandations supplémentaires ou idées repas, car j’ai encore un peu de mal à savoir équilibrer en interdisant la viande, surtout avec les petits en pleine croissance en tout cas un très grand merci à toi !

15 recettes sans viande mais avec du goût !

comment cuisiner sans viande photo 3L’intestin des carnivores est court afin d’évacuer rapidement de notre corps ces viandes en putréfaction; or l’intestin de l’être humain est long; donc en mangeant de la viande nous conservons trop longtemps au sein de notre corps des éléments en voie de putréfaction qui libèrent des toxines au sein de notre organisme.

On revisite les classiques sans viande. pour remplacer la viande, on fait aussi appel aux légumineuses, au soja, ou aux céréales . on vous l’accorde ça n’aura pas le même goût, mais les doses nutritionnels seront identiques . un couscous végétarien sera excellent, il rassemble à la fois des céréales, avec la semoule, les légumineuses et les petits pois chiches.

Que l’on soit végétarienne ou non, on n’a pas forcément envie ni besoin de manger de les bovins à chaque repas . et comme les bovins, ça représente cher et que ça met un certain temps à se cuisiner, les méthodes culinaires végé sont d’autant plus intéressantes ! tout particulièrement le , lorsque l’on est un peu pressée et qu’on a envie de servir à notre tribu et/ou à nous-même un bon repas non carné cent pour cent délice et santé.

Badigeonnez les morceaux de pita ou de pain avec un peu d’huile d’olive et faites-les griller à feu moyen, dans un gril, pendant une minute en moyenne . réglez alors le gril à feu doux, tournez le pain et disposez la garniture sur la face grillée. rajoutez le pain . fermez le gril et faites cuire 10 minutes – contrôlez une ou deux fois que le pain ou le pita ne brûle pas. retirez quand le pain est fondu. ce sera un franc succès pour vos lundis sans viande !

Pour cuisiner sans viande, on explore de nouveaux horizons culinaires en misant sur les composantes de l’assiette végétarienne que sont les céréales, les légumineuses, mais également les pousses et les oléagineux pleines de bénéfices et substances alimentaires directement assimilables . arôme céréales, on abandonne les pâtes et le riz blanc au profit du sarrasin, du quinoa, du millet, du boulgour, des riz brun, de couleur rouge, surinam ou basmati… et arôme légumineuses, on pioche dans la grande famille des lentilles : du puy, vertes, blondes, effet corail (cuites en vingt minutes ) sans négliger les pois chiches, les pousses de lupin, les haricots (rouges, cocos, flageolets, etc. ) . on les déguste tels quels, en salade, en galettes ou en tartinades, mixés avec de l’huile d’olive, de la purée d’amande ou de sésame, des herbes fraîches, des épices, un filet de citron…