comment cuisiner pois cassés

 » on a toujours besoin de petits pois chez soi  » est un slogan publicitaire célèbre en france, dans les années 1960. il fut lancé en 1962 par l’union nationale interprofessionnelle des légumes de conserve (unilec ) pour la promotion, en particulier par le biais de la tv,   de la consommation de ce légume qui représentait alors 48 % du marché français des légumes en conserve . le personnage de  » pipiou  » accompagnait cette campagne.

Cuisson des pois cassés

comment cuisiner pois cassésFaites humidifier les petits pois réduits (ou lentilles ) un peu plus de dix d’heure avant la cuisson dans de l’eau citronnée : ils (elles ) seront beaucoup plus digeste, car les gouttes de citron élimineront l’acide philique qu’ils (elles ) ont et qui les rendent indigestes. les petits pois réduits tout comme les autres légumineuses sont très bons pour la santé et nous n’en mangeons pas assez ! !

Mais il pouvait aussi être un porte-bonheur. a marseille, des cosses mettant neuf petit pois étaient considérées comme un porte-chance. a bordeaux, il fallait cueillir à midi le jour de la saint-jean une cosse contenant neuf ou 10 pousses et n’en conserver que 4 .  » neuf petits pois tout neufs. vous remettront à neuf ! . c’est la preuve par neuf. que le bonheur existe !  »

Au royaume-uni, les pois cassés servent à l’élaboration d’un plat coutumier, le pease pudding. les pois secs à grains verts ridés (marrowfat ), réhydratés et écrasés, sont connus sous l’appelation de mushy peas. c’est un plat prisé, originaire du haut de france de l’angleterre mais dorénavant très répandu, notamment comme accompagnement du fish and ships.

Dans une casserole profonde ajouter les pois réduits ainsi que les gousses d’ail et les epices. verser l’eau. couvrir et laisser cuire (à peu près 30 minutes ) . une fois cuits retirer la casserole du feu et laisser tiédir. mixer au mixeur plongeur. accueillir directement en arrosant d’huile d’olive et en saupoudrant de paprika et de cumin.

Bissara purée de pois cassé

comment cuisiner pois cassés photo 2Égouttez dans une passoire et rincez les pois cassés à l’eau froide. remettez-les dans la casserole avec l’oignon, la feuille de laurier et la tablette de bouillon. recouvrez d’eau et de lait jusqu’à 2 centimètres au-dessus des pois cassés . couvrez et remettez à frémir pendant une demi-heure. surveillez un peu pour qu’il reste suffisamment d’eau.

Le pois cassé est un petit légume sec demi-sphérique, vert pâle, issu de semences de petits pois (pisum sativum l. ) récoltés à maturité complète . cueillis pendant l’été, les petits pois sont débarrassés mécaniquement de leur enveloppe de cellulose, divisés en deux et souvent satinés par frottement. certaines variétés de pois, comme le rondo, sont singulièrement cultivées pour la production de pois réduits .

En allemagne, on trouve une saucisse de pois appelée  » erbswurst  » . Sur une autre question mais toujours au sein de notre site, lire également comment réparer gazon abimé. c’est une préparation sous forme de pâte, constituée notamment de pois et complétée de divers ingrédients et proposée dans un emballage en forme de saucisse, et qui sert à préparer une soupe instantanée avec de l’eau bouillante. inventée en 1867 par johann heinrich grüneberg, cette composition culinaire fut vendue à l’État prussien pour alimenter les soldats de la guerre franco-allemande de 1870.

Les pois cassés doivent toujours être mis à trempés au minimum 1 à 2 heures avant la cuisson et servent à préparer soupes, potages, crèmes, mousses, purées (notamment comme garniture des apprêts  » à la sainte-menehould « , mais également avec le rôti de porc ou de veau. on peut également les servir en grains, avec du jambon à l’os.

Vous avez des pois cassés, mais vous n’avez pas d’imagination sur la manière de les cuisiner  ? vous vous apprêtez à sans aucun doute trouver une composition culinaire qui vous ravira parmi toutes les méthodes d’agrémenter ce légume. en entrée avec une soupe (nature ou mélangée, épicée ou à la crème ) ou en velouté dans des verrines apéritives, vous surprendrez vos convives . en plat chaud, vous pouvez décliner les petits pois cassés dans un cake ou en soufflé par exemple. l’unique limite sera votre imagination.

58 résultats pour recette pois casses

comment cuisiner pois cassés photo 31. faites mouiller les petits pois réduits une heure dans de l’eau froide. 2. pendant ce temps, pelez et coupez la carrot en rondelles, et pelez et émincez finement l’oignon. 3. plongez les petits pois réduits égouttés dans une grande casserole d’eau. ajoutez l’oignon, les lardons, la carrot et le bouquet garni. portez à ébullition et laissez cuire à peu près 1 h à feu moyen. 4. egouttez les légumes et les lardons en préservant l’eau de cuisson et écrasez-les avec un moulin à légumes ou dans un mixeur. incorporez selon votre goût de l’eau de cuisson. cette purée doit rester assez épaisse. salez si besoin.

En suède, l’ärtsoppa (soupe de pois ) est un plat traditionnel qui remonte à l’époque des vikings et se préparait avec des pois à croissance rapide qualifié de mûrir malgré la courte saison de végétation. connu, cette soupe était celle du pauvre qui ne possédait qu’un seul plat dans lequel tout devait cuire ensemble, sur un trépied au-dessus du feu. avec du porc, on le connait sous l’appelation de  » soupe de pois au lard  » (ärtsoppa och fläsk ), plat traditionnel qui perdure encore de nos jours .

Variante pour gourmands – entremet : 2 oignons / salaires dans le graisseux des lardons (200g ), dorés, pas plus, déglacés au vinaigre de cidre. ajouter 1, 5 verre d’eau, et ensuite la carotte en petits cubes (particulièrement petits ) . laisser mijoter à feu doux 5mn. verser dans les poids. Á feu très doux démarrer la cuisson, et ensuite rajouter de l’eau pour couvrir les pois + 0, 5cm, ainsi que thym, estragon, ail. laisser cuire à feux très doux et – garder ! – quand l’eau est à fleur des pois, prendre un fouet (pas électrique ) et battre, touiller, remuer. entre purée et soupe, à servir en plat du soir en sentimental, sans plus.

Le pois cassé est un aliment important dans certains pays, en particulier le sous-continent indien et l’Éthiopie. mais il est délaissé comme féculent et comme réele origine en terme de protéines dans la majorité des pays d’occident, où on le cultive maintenant en général pour l’alimentation animale ou pour l’exportation.