comment cuisiner boudin noir

Le boudin sombre compte parmi les confections de charcuterie les plus anciennes. sublimes, il est préparé à base de sang, de graisse et de divers condiments qui permettent d’en changer subtilement les goûts . la grande difficulté de sa cuisson se résume à ne pas le faire éclater. découvrez toutes nos astuces pour compléter complètement votre boudin sombre !

Au four, à la poêle ou à la cocotte, comment cuire le boudin noir

Pour notre plus grand plaisir, le boudin sombre se prête à divers genres de cuisson. la plus classique est sûrement la cuisson à la poêle, qui lui donne son irrésistible goût grillé grâce à l’épiderme qui se colore. cuire son boudin sombre au four a un atout indéniable pour celles et ceux qui munis d’un odorat sensible  : le boudin ne insuffle pas d’odeur qui imprègne ensuite la cuisine pour longtemps.

Que vous préfériez la cuisson à la poêle ou au four, la facilité reste d’empêcher que le boudin noir n’éclate et ne se réduise en bouillie. Sur un autre sujet mais toujours au sein de notre site, lire comment cuisiner jeunes pousses d’épinard. pour prévenir le problème, pensez à piquer les bovins avant de la mettre à cuire. la fourchette a créé des trous trop gros et trop rapprochés qui ne sont pas efficaces  : si possible, préférez l’utilisation d’une aiguille ou d’un cure-dents. si besoin, n’hésitez pas à inciser la peau sur toute la taille . vous avez du temps devant vous  ? penchez pour la solution de sécurité maximale  : ôtez entièrement la peau du boudin  ! procédez avec délicatesse afin qu’il ne s’émiette pas entre vos doigts, et poêlez-le à feu doux pour qu’il conserve sa tenue .

Le boudin noir demande une cuisson relativement courte car le boudin élaboré est déjà cuit. l’intérêt de la seconde cuisson est évidemment de le faire réchauffer, mais aussi de le parer d’une belle petite robe grillée. pour cela, 5 minutes de cuisson de chaque arôme sont suffisantes si vous optez pour une cuisson à la poêle, mode le plus commun .

La cuisson du boudin noir

Aujourd’hui, chef liguori vous explique comment bien anticiper un boudin noir afin que l’épiderme n’éclate pas durant la cuisson ! rien de plus triste de voir l’épiderme du boudin clair ou noir exploser dans la poêle durant la cuisson . pour cela c’est utilisable par tous, il vous suffit de blanchir le boudin. on vous explique tout ça à travers cette vidéo rapide ! dans une casserole, versez de l’eau fraîche . plongez-y le boudin et porter l’eau à effervescence pendant 1 minute. après cette minute, retirez le boudin de l’eau et déposez-le sur un papier absorbant pour l’éponger. a présent, vous pouvez faire chauffer un trait d’huile d’olive dans une poêle et cuire votre boudin quelques minutes à feu moyen, l’épiderme de ce dernier ne va pas éclater. accompagnez le de pommes de terre en purée, de pommes sautées ou d’un mesclun de salade. il ne vous sera plus qu’à accueillir votre plat et à donner cette astuce accessible avec vos convives . bon appétit et à bientôt pour d’autres techniques sur cuisineaz !

Le boudin sombre accepte les mêmes accompagnements que le boudin blanc . l’élaboration du boudin sombre aux pommes fait partie des recettes classiques, dans une délicieuse association de sucré-salé. selon vos préférences ou le temps dont vous disposez, vous pouvez poêler les pommes dans une noisette de beurre ou les disposer entières au four, avec le boudin sombre . ainsi, cuisinez une délicieuse tarte aux pommes et boudin sombre ou tarte tatin aux poires et boudin sombre .

Le boudin sombre est conçu à partir de sang, de cellulite, de viande et d’intestin de porc auxquels on ajoute différents éléments en fonction des variétés. il est possible de ainsi avoir du pain rassis, des aromates, du piment, des oignons, des pommes, des marrons, du grappe, de l’avoine ou aussi des fibres de tronc de bananier.

Le boudin sombre fait partie de la famille des charcuteries, et s’est avéré être donc spécialement graisseux . pour réduire le diner, il peut totalement être judicieux de l’accompagner d’une salade. nous pouvons alors le manger chaud, pour profiter du contraste de chaleur, ou froid, en l’intégrant totalement à la salade.

Cuisson du boudin noir

Le boudin noir est le fruit d’une association de plusieurs viandes et parties animales qui sont déjà longuement bouillies durant sa préparation. ainsi, il n’y a pas de risque de se retrouver avec un boudin noir cru parce qu’il n’a pas été cuit assez longtemps. lorsqu’on parle de cuisson du boudin noir, il s’agit en réalité d’autant plus d’un réchauffage de la charcuterie. vous pouvez garder les extrémités des boyaux  : lorsqu’elles se rétractent et que la viande devient bien sombre, c’est que votre boudin est prêt à être servi  !

Aujourd’hui, chef liguori vous explique de quelle manière bien préparer un boudin noir dans le but la peau n’éclate pas pendant la cuisson ! rien de plus énervant de voir la peau du boudin blanc ou noir exploser dans la poêle pendant la cuisson . pour cela c’est utilisable par tous, il vous suffit de blanchir le boudin. on vous explique tout ça à travers cette vidéo rapide ! dans une casserole, versez de l’eau froide . plongez-y le boudin et porter l’eau à effervescence durant 1 minute. après cette minute, retirez le boudin de l’eau et déposez-le sur un papier absorbant pour l’éponger. a présent, vous pouvez faire chauffer un trait d’huile d’olive dans une poêle et cuire votre boudin quelques minutes à feu moyen, la peau de ce dernier ne va pas éclater. accompagnez le de pommes de terre en purée, de pommes sautées ou d’un mesclun de salade. il ne vous sera plus qu’à accueillir votre plat et à partager cette astuce abordable avec vos convives . bon appétit et à bientôt pour d’autres techniques sur cuisineaz !

Le boudin sombre est déjà cuit. il s’agit donc de le descendre à la poêle quelques minutes afin de faire griller l’épiderme . pour cela, il est plus intéressant de adopter une poêle anti-adhésive pour laquelle on donnera les moyen d’éviter de rajouter de la matière grasse. en effet, le boudin est déjà graisseux, il est donc inutile de mettre de nouveau de la matière grasse supplémentaire.